Pour s’adresser aux journalistes, une communication maîtrisée est essentielle. Il faut passer un message clair, concis et compréhensible par tous. Or réussir sa prise de parole dans les médias, ce n’est pas inné : ça s’apprend ! Cette formation s’appelle le media training.

C’est une préparation incontournable pour la personne qui est amenée à communiquer avec les journalistes. Surtout lorsqu’elle le fait pour le compte d’une organisation. Chez Presstance, nous avons l’habitude de ce type de formation : on vous explique tout ce qu’il faut savoir au sujet du media training !

Media training : qu’est-ce que c’est ?

Le media training, c’est une « formation aux médias », un entraînement ayant pour but de maîtriser la communication face aux représentants de la presse.

L’expression renvoie à l’apprentissage des techniques de communication permettant de répondre efficacement à des journalistes dans le cadre d’une interview ou d’une conférence de presse.

Ici, il faut entendre le terme « communication » au sens large :

  • la parole, mais aussi la gestuelle,
  • le comportement et les réactions aux imprévus (une question piège, par exemple).

Cette préparation prend la forme d’un atelier ou d’une formation, animé(e) par un(e) spécialiste des médias, et idéalement par un(e) attaché(e) de presse (en raison de sa connaissance aiguë des techniques de communication médiatique). Son objectif se décline en plusieurs fondamentaux :

  1. Connaître les médias, leurs spécificités et leurs enjeux ;
  2. Maîtriser votre parole et votre attitude face aux journalistes ;
  3. Faire passer efficacement votre message dans les médias ;
  4. Gérer les questions difficiles et les imprévus (notamment en communication de crise).

Dans son ensemble, cette démarche sert à améliorer, ou du moins à préserver, l’image de marque de votre organisation lorsqu’un de ses représentants s’adresse aux journalistes. De fait, sans une formation adaptée, ces interactions avec la presse peuvent rapidement tourner au vinaigre et compromettre votre notoriété.

Voyons maintenant, dans le détail, les fondamentaux du media training.

Les fondamentaux du media training

1 | Connaître les médias

C’est la base du media training : accéder à une connaissance pointue des médias, de leurs enjeux et de leurs spécificités. Cela, dans le but d’identifier les plus pertinents au regard :

  • de votre actualité,
  • du message que vous souhaitez faire passer,
  • et de la cible que vous visez.

Les médias sont incontournables pour améliorer la visibilité de votre organisation et pour accroître sa notoriété, que ce soit à l’échelle nationale ou régionale. Les journalistes ne se contentent pas de relayer une information. Non, non ! Ils la recueillent, la vérifient et la traitent en toute objectivité. Un triple processus qui confère à l’information sa crédibilité et sa légitimité. Une retombée médiatique n’a donc rien d’une publicité !

Chaque médium à ses propres codes, ses propres audiences, et ses propres méthodes. La presse écrite est plus ciblée : elle s’adresse à un public d’habitués, surtout dans sa dimension régionale. La presse digitale est plus large et s’appuie sur une certaine instantanéité de l’information. La radio et la télévision ont des techniques bien à elles qu’il faut connaître, selon que :

  • vous passerez en direct ou en différé,
  • vous serez interviewé(e) en plateau ou à distance,
  • votre prise de parole sera brève ou longue, etc.

Cet aspect du media training vous aide à mieux choisir les médias avec lesquels vous souhaitez travailler. Par exemple, si le public cible est la tranche 18-24 ans dans un département spécifique, vous aurez intérêt à apparaître dans la presse digitale régionale concernée.

2 | Maîtriser votre parole et votre attitude

Une part essentielle du media training a trait à la préparation de la prise de parole en tant que telle. Car s’adresser à des journalistes, ce n’est jamais anodin, même dans un cadre qui peut sembler informel : tout ce que vous direz durant l’entretien ou la conférence de presse, mais aussi le comportement que vous aurez, participeront de l’effet produit et de la bonne (ou mauvaise) transmission du message.

Cette préparation a donc pour but d’optimiser votre communication en usant de plusieurs techniques :

  • Questionner les journalistes en amont de l’interview pour connaître les thèmes abordés, l’angle adopté, les conditions de l’entretien, etc.
  • Travailler votre intervention sur le fond : structuration des idées, identification des formules qui feront mouche, renforcement de la cohérence du discours…
  • Trouver le ton juste en fonction du contexte, du message et des interlocuteurs.
  • Soigner votre image et votre attitude (communication non verbale) : tenue vestimentaire, expressions corporelles, utilisation de l’espace, gestion du souffle, maîtrise de la gestuelle et du regard, ajustement de la voix (débit, volume, rythme) et identification des gestes à éviter.

3 | Faire passer votre message dans les médias

Le but ultime de votre prise de parole dans les médias, c’est de faire passer votre message. C’est donc sur ce point que le media training va se focaliser, en travaillant sur la préparation du discours et des idées :

  • Définition des objectifs de la communication médiatique (quel est la teneur du message à faire passer ?).
  • Formulation du message de façon à ce qu’il soit compréhensible, attractif et pertinent, afin de toucher l’audience ciblée.
  • Répétition du message formalisé pendant l’interview, à des instants clés, afin de s’assurer qu’il soit bien compris et diffusé (c’est ce qu’on appelle une « stratégie de matraquage »).
  • Apprentissage des attitudes d’écoute : savoir évaluer l’intérêt de son public et le renforcer (le cas échéant), s’adapter aux circonstances, gérer les silences, etc.

4 | Gérer les imprévus

Enfin, le media training vous prépare à toutes sortes d’imprévus qui peuvent survenir durant la prise de parole. Et qui, faute d’avoir été anticipés, risqueraient d’avoir une influence négative sur votre communication et sur les retombées médias attendues. C’est particulièrement vrai dans le cadre d’une communication de crise. Ici, l’entraînement consiste à…

  • Lister les questions que pourraient poser les journalistes (y compris les objections et les pièges) et tâcher de préparer des réponses et des arguments à y opposer.
  • Apprendre à faire face à une situation inattendue (une question qui n’était pas prévue, une intervention spontanée dans le public, etc.).
  • Vaincre les défaillances potentielles (les trous de mémoire, les erreurs factuelles, les fautes de langage, les lapsus…).
  • Apprendre à canaliser les questions et à reprendre la maîtrise de l’échange lorsqu’il vous échappe.

Ces différents points sont travaillés, dans le cadre d’un media training, lors d’entraînements répétés avec le formateur ou la formatrice dans des conditions qui se rapprochent au maximum de celles d’une interview ou d’une conférence de presse.

Le media training apparaît donc comme une formation incontournable pour les entreprises, les associations et les organisations amenées à prendre la parole dans les médias, afin de faire passer leurs messages et de générer des retombées médiatiques positives. Faites confiance à l’agence Presstance pour vous accompagner dans votre stratégie de relations presse !

Vous souhaitez recevoir nos pochaines publications en avant-première ? Laissez-nous votre adresse mail
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on print
Print
  • Articles récents

  • Archives

  • Catégories